Bienvenue à Propriano

Propriano ?

C’est sur l’île de beauté.

Qui d’ailleurs porte bien son nom.

La magnifique et surprenante Corsica.

20 ans que je n’y suis pas allé.

J’y retourne ce matin par l’aéroport de Nantes.

Deux heures de vol auront suffi entre Nantes et Ajaccio.

Des vols sont possibles au départ de toutes les grandes villes françaises.

Si ça m’a coûté cher ?

Oui

80,39€

Aller ?

Non Aller/ Retour

Pourquoi s’en priver ?

Dès ma descente d’avion je suis scotché par la chaleur à l’aéroport.

C’est bon ça.

Et le bleu Azur de la mer.

Un bleu intense

Envoûtant

Qui m’arrête le regard et me coupe le souffle.

Les loueurs de voiture sont tous situés à l’extérieur de l’aéroport. Il suffit de sortir de l’aéroport, marcher 30 m et ils sont tous là alignés parallèles à l’entrée de l’aéroport.

Les formalités sont rapides. 900€ de caution pris sur l’empreinte de ma carte bleue et tout le monde est rassuré (sauf moi).

On me conseille de bien checker la voiture avant de la prendre et d’envoyer des photos si je voyais un problème, une rayure ou un défaut de carrosserie.

J’arrive à la voiture et mon œil est automatiquement attiré par un bing sous le pare choc.

Je prends des photos et je leur envoie pour ne pas avoir de problème au moment du check-out.

Pour mon retour dans quelques jours je prends l’avion tôt et je n’aurai pas le plaisir de faire l’état des lieux du véhicule.

Les clés seront déposées dans la boîte aux lettres de l’agence à 6H00.

Ils ont tout prévu. D’un autre coté je ne suis pas le premier.

 

Allez je prends le parking à l’envers en prenant le premier sans interdit et je m’éloigne de l’aéroport.

A peine 200 m plus tard première halte.

Je m’arrête sur une plage qui traverse ma route.

Ben oui l’appel de l’océan.

Quelques kitesurfs et planches à voile tirent des bords tranquillement.

Allez ce n’est pas tout mais il faut que je trace sur Propriano.

Et me voilà parti sur le petit bout de 4 voies pour sortir de l’aéroport.

Ce n’est pas très compliqué.

Soit vous prenez la direction de Bastia au Nord, soit de Bonifaccio tout au Sud.

Impossible de se tromper même sans GPS.

Après ?

C’est tout droit

Enfin ça tourne un peu, ça monte, ça descend mais la route est confortable.

Elle est très large avec des beaux bas-côtés pour prendre des photos du paysage.

Ah oui parce que là dès la sortie d’Ajaccio vous en prenez plein les yeux.

Les petits villages pittoresques.

Les routes sinueuses.

Les belles montagnes vert foncé.

C’est magique.

Attention aux montées.

Avec ma grosse fiat panda 1.1l essence de compétition, j’ai attaqué trop fort le 1er col (en 5ème) et je me suis rapidement retrouvé… en 3ème.

Oui ça monte ici. J’aurai du prendre un modèle sport.

En route vous croiserez certainement ce panneau.

En Corse pour les locaux et en Français pour les autres

Merci du message de sensibilisation.

En route je m’arrête pour acheter une bouteille d’eau dans une station-service ouverte (hyper rare en début d’après midi).

L’air est sec.

Le gars me fait un total de 31,2 €.

Je le regarde avec des grands yeux.

Il se confond en excuses.

Il a mélangé ma commande avec celle d’un motard Allemand derrière moi.

Il tente de se justifier en me disant qu’il se réveille juste.

Il est 15h30.

Je n’invente rien.

Il me fait bien marrer.

Je reprends la route.

Je passe devant de belles ruines qui ne demanderaient qu’à être rénovées.

Un cimetière en rizière à flanc de montagne.

J’attaque une grande descente ou j’entrevoie la mer

Elle est bleue noire, avec plein de moutons dessus.

Propriano m’accueille par sa grande étendue de sable jaune que je scanne en détail pour y chercher une éventuelle vague surfable.

Oui je suis surfeur et où que j’aille mon regard cherche les wave surfables. J’y peux rien c’est comme ça

En sortant d’Ajaccio j’ai croisé des longboards sur une voiture alors j’aime penser que je verrai des surfeurs à l’eau.

Ca souffle un peu. Mais du vent chaud. J’adore.

Wow là je me dis que ça va être magnifique.

Je m’arrête comme un touriste pour prendre une photo du Golfe de Valinco.

Je reconnais au loin l’appartement où je vais dormir.

Un appartement avec pleine vue mer juste de l’autre côté du golfe, ancré dans la montagne.

Arrivé sur Propriano, je traverse la ville et remonte vers l’appartement.

Il est situé dans une résidence moderne très bien entretenue.

Je dirais même la classe.

J’entre dans l’appartement et la baie vitrée devant moi m’offre le plus beau spectacle qui soit. Une vue imprenable qui surplombe tout le golfe du Valinco.

Du port à gauche à la plage à droite.

Je me précipite pour ouvrir la baie et admirer le paysage.

Respirer l’air pur et prendre une bonne bouffée de bonheur.

De calme.

De plaisir.

J’ai les yeux qui n’en reviennent pas.

L’appartement c’est :

82 m² orientés sur le Golfe du Valinco

82 m² de calme

82 m² à l’abri du vent

Une énorme terrasse de 24 m² qui permet de contempler la mer, les bateaux, l’église de Propriano.

Je suis bouche bée.

Marc est le propriétaire de l’appartement.

Je ne l’ai jamais rencontré.

Et il m’a laissé les clés pour que je gère son bien.

Du coup il fallait que je vienne à Propriano.

 L’appartement dispose de 3 chambres pour 8 couchages.

Le top pour une ou deux familles.

La grande cuisine est entièrement équipée et aménagée.

La clim est là s’il fait trop chaud.

La déco est moderne classe.

Une chambre dispose de sa propre salle de bain.

Du lit on a vue mer.

C’est le Paradis.

La terrasse est tellement grande qu’on peut : manger autour d’une table de 8 personnes, préparer son BBQ, ou se reposer dans des canapés extérieurs.

Vous avez des enfants ?

Ils vont adorer.

Leur chambre avec 3 lits superposés.

La résidence est fermée et sécurisée avec un digicode au portail. 

La Wifi très puissante a du débit.

Pour les tous petits, il y a une chaise haute et un lit bébé.

De la résidence on peut descendre par un petit chemin directement au centre-ville de Propriano.

En tong c’est un peu juste mais avec des baskets ça passe à l’aise.

5 min après mon arrivée, je me plonge sur mon ordi face à pour vous raconter tout cela.

Avant j’ai un petit creux mais je n’ai rien prévu à manger.

Je regarde dans les placards et Marc en bon Samaritain a laissé pour les voyageurs (comme moi) tout le nécessaire de secours en cas d’arrivée impromptue.

Pâtes, riz…

De quoi alimenter un régiment pendant un siège.

Bon ce n’est pas une raison pour tout manger.

Ou si vous mangez vous remplacez.

C’est la règle.

Comme ça, tout le monde en profite.

Je me laisse aller pour un petit déca bien mérité en admirant la mer et le temps passer.

Je lui compléterai le niveau dès que j’irai en ville.

Marc, comme dans la vie, est très généreux dans les équipements de son appartement.

Il a pensé à tout.

Il n’a rien laissé au hasard.

Des lits king size de 1,60 m de large.

Une confortable chambre avec salle d’eau WC.

La clim dans toutes les pièces.

Une grande cuisine.

Un lave-vaisselle performant.

Une machine à laver bien cachée qui ne prend pas de place.

Une imprimante bien pratique pour imprimer ses billets d’avion ou de bateau.

Une barre de son Bose qui envoie du lourd pour les soirées lounge au coin du BBQ.

Les gros livres de poche pour le farniente dans les transats.

La cave à vin (indispensable)

La plancha

La crêpe party pour les Bretons

Le truc qui cuit le riz tout seul

Le presse citron design

Le fer à repasser pour rester élégant tout le temps

Et les altères pour les costauds.

What else ?

Jamais vu un appartement avec tel niveau d’équipement.

Envie de venir vous prélasser au soleil ?

De découvrir la belle Corse ?

C’est maintenant et en direct sur wowloc.com. Les meilleurs tarifs pour vos vacances ou déplacements pros.

 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: